Déchets et économie circulaire

Usine de traitement de déchets recyclés

Limiter et réutiliser les déchets : un enjeu majeur

Acteurs publics et privés s’engagent de plus en plus dans la limitation de production de déchets, avec des gains environnementaux et économiques. Par ailleurs, de plus en plus de projets permettent de transformer les déchets en une nouvelle ressource : c’est l’économie circulaire.

Pour favoriser ces actions, l’ADEME accompagne les acteurs du secteur public et les entreprises privées à travers son conseil, son expertise, des formations ou encore des subventions.

Consulter l’article « Économie circulaire » sur le site national de l’ADEME

Les projets soutenus par l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes

L’ADEME en Auvergne-Rhône-Alpes s’implique dans de nombreuses initiatives.

Éviter le gaspillage alimentaire

La Banque alimentaire de l’Isère (38) a imaginé, avec le partenariat de l’ADEME, le projet 3 étoiles solidaires : une cuisine est mise à disposition du Conseil départemental pour préparer des repas en intégrant des invendus de viandes. Cela permet de préparer 110 000 plats complets pour des personnes démunies et d’éviter de gaspiller 19 tonnes de viande par an. 

► Synthèse du projet « 3 étoiles solidaires » en Isère (PDF - 1,46 Mo)

Réduire les déchets de l’entreprise

L’imprimerie Courand (Tignieu Jameyzieu - 38) a mis au point un nouveau système d’alimentation automatique des encres qui lui permet d’éviter de produire chaque année 1,647vtonne de déchets souillés et 385 kg d’encre.

► Découvrir le dispositif de réduction des déchets de l’imprimerie Courand (PDF - 1,13 Mo)

Prévenir la création de déchets verts

Le Syndicat interdépartemental de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) du Guiers a fait l’acquisition d’un broyeur de déchets verts, qu’elle met notamment à la disposition des services municipaux chargés d’entretenir les espaces verts. En moins de deux ans, cet équipement a permis de broyer plus de 1 000 m³ de déchets verts, d’éviter leur mise en déchèterie (140 tonnes) et d’économiser 8 700 euros.

► Les résultats de l’initiative du SITCOM du Guiers pour réduire les déchets verts (PDF - 370 Ko)

Objectif zéro gaspillage alimentaire à l’école

0

Le collège Jacques Prévert, à Saint-Symphorien-d’Ozon (Rhône - 69), a divisé par 15 le poids des déchets alimentaires de son restaurant scolaire avec Zéro Gaspil’®. Cette démarche conçue et initiée par Mille et Un Repas (société délégataire de la restauration scolaire au collège), a permis l’installation d’un self-service en îlot et la mise en place d’une nouvelle organisation.

► La démarche Zéro Gaspil’® du collège Jacques Prévert dans le Rhône (PDF - 1,94 Mo)

Réduire le gaspillage sans investissement ni aide externe

Le restaurant scolaire du collège public le Calloud, à la Tour-du-Pin (Isère - 38), a réduit ses déchets de 150 à 90 grammes par plateau grâce à l’implication de toute l’équipe du collège, sans aide externe, sans investissement financier, et avec le maintien d’un self en ligne traditionnel.

► Les actions mises en place par le collège le Calloud (38) pour réduire le gaspillage alimentaire (PDF - 4 Mo)

Donner au lieu de jeter avec la Banque alimentaire

Le don alimentaire est un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire en valorisant les invendus et les surproductions de denrées. La grande surface Auchan de Saint-Priest (69) et le grossiste alimentaire Brake d’Annecy (74) pratiquent avec professionnalisme le don à la Banque alimentaire depuis plus de 10 ans.

► Les dons de produits alimentaires en Auvergne-Rhône-Alpes (PDF - 2,59 Mo)

La collecte de dons alimentaires

La Cantine savoyarde – Solidarité (73) sert 60 000 repas par an à des personnes en difficultés. Elle s’approvisionne auprès de restaurants scolaires en denrées sèches et surtout en plats préparés non servis.

► Les actions de la Cantine savoyarde pour collecter les dons alimentaires (PDF - 2,06 Mo)